Notre-Dame des Oiseaux

La pastorale, une affaire de tous

C’est une histoire que l’on raconte de paroisse en paroisse, de catéchèse en catéchèse. Celle de cette prière griffonnée, sans doute par une petite main innocente : « Mon Dieu, faites que je ne tombe pas malade, ou alors mettez les vitamines dans les gâteaux de maman, et pas dans les épinards. »

Cette prière est l’une des plus belles paraboles qui soit du questionnement pastoral. De la même manière qu’il vaut mieux acheminer les vitamines par les voies pâtissières pour atteindre l’organisme de notre orant en culotte courte, quand bien même on serait convaincu des vertus des épinards, de cette même manière devons-nous nous interroger sans cesse sur les manières les plus appropriées pour susciter et garder au cœur des jeunes le désir de Dieu.

Mais il n’y a pas que les jeunes qui nous demandent de nous renouveler. Les parents, qui sont une aide précieuse et incontournable dans la mise en œuvre de notre projet pastoral, nous invitent aussi à adapter l’accompagnement pastoral aux rythmes nouveaux de leur vie, tout en répondant aussi à leur besoin de nourriture spirituelle. Préparer le gâteau où fourrer les vitamines, d’accord. Mais encore faudrait-il avoir le temps et le tour de main pour le réussir.

La pastorale en générale, et la pastorale en milieu scolaire en particulier, n’a jamais été autant l’affaire de tous. Nous sommes heureux de savoir que de nombreux adultes, au sein de l’établissement et en dehors, portent ce souci et cette responsabilité.

Notre mission pastorale, c’est de favoriser cette échange, d’accueillir dans la simplicité et avec discernement ce que chacun peut donner pour faire grandir les jeunes, de rejoindre chacun là où il se trouve et lui donner ce que nous avons pour l’aider aller plus loin sur le chemin.

Télécharger

Les documents de l'article


  • Aucun document disponible